Mot-clé - politique

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 5 mai 2018

Mozilla publie des recommandations sur la divulgation des vulnérabilités par les gouvernements en Europe

Main Europe cadenas

Main Europe cadenasOwen Bennett, le 24 avril 2018

Comme nous l’avons déjà discuté à de multiples reprises, des processus efficaces d’examen de divulgation de vulnérabilités des gouvernements peuvent grandement améliorer la cybersécurité de ces derniers, ainsi que celle des citoyens et des entreprises, et aident à réduire les risques dans un paysage de la cybersécurité de plus en plus vaste. En Europe, l’Union européenne est en train de discuter d’une nouvelle proposition de législation pour améliorer la cybersécurité pour toute l’Union : le « règlement UE sur la cybersécurité ». Dans ce contexte, nous venons de publier nos recommandations de politique pour les législateurs, dans lequel nous appelons l’Union européenne à saisir l’opportunité de mettre en place une norme globale sur la divulgation de vulnérabilité des gouvernements.

En particulier, nos recommandations de politique pour les législateurs se concentrent principalement sur les éléments de la proposition de loi qui concernent le mandat amélioré pour l’ENISA (l’Agence de l’Union européenne pour la cybersécurité), à savoir les articles 3 à 11. Nous recommandons aux colégislateurs d’inclure dans les responsabilités de l’ENISA réformée une mission d’aide aux États membres pour établir et mettre en œuvre des politiques et pratiques pour la gestion responsable et la divulgation coordonnée des vulnérabilités des produits et services TIC non portées à la connaissance du public.

En tant qu’éditeur d’un des navigateurs les plus populaires au monde, il est essentiel pour nous que les vulnérabilités dans notre logiciel soient rapidement identifiées et corrigées. Dit simplement, la sûreté et la sécurité de nos utilisateurs et utilisatrices en dépend. Plus généralement, comme en témoignent les récentes cyberattaques Petya et WannCry, les vulnérabilités peuvent être exploitées par des cybercriminels pour causer de sérieux dommages aux citoyens et citoyennes, aux entreprises, aux services publics et aux gouvernements.

Lire la suite

jeudi 19 avril 2018

Mark Zuckerberg devant le Parlement européen !

Web

Web Nous en sommes déjà à la 3ᵉ pétition initiée par Mozilla que nous relayons sur fond d’affaire Cambridge Analytica. La 1re demandait à Facebook de changer les permissions accordées aux applications afin que la vie privée des utilisateurs soit protégée par défaut. La 2de exigeait également de Facebook qu’il cesse par défaut le pistage entre les sites.

Depuis quelques jours, Mozilla demande au PDG de Facebook Mark Zuckerberg, qui a répondu lors de deux séances aux questions des membres du Congrès des États-Unis, de venir également devant le Parlement européen. Nous espérons que vous allez signer la pétition et la diffuser sur vos réseaux pour que Mark Zuckerberg réponde aux eurodéputés.

Lire la suite

lundi 9 avril 2018

Facebook et vie privée : Mozilla maintient la pression avec vous

Web

WebMozilla a envoyé un second appel à signer une pétition à destination de Facebook. Le réseau social américain a déjà agit en réponse à la première pétition qui lui demandait de « clarifier ses paramètres et d’indiquer quelles données sont recueillies sur les amis des utilisateurs d’applications tierces ». Vous pouvez une nouvelle fois repartir à l’assaut de la forteresse aux 2 milliards d’abonnés pour que Facebook arrête de pister par défaut les internautes !

Lire la suite

mercredi 21 mars 2018

Déclaration et pétition de Mozilla : Facebook et Cambridge Analytica [MÀJ]

Famille écrans

Famille écransLa communauté Mozilla francophone s’associe à la déclaration de la fondation Mozilla et appelle à signer la pétition lancée par Mozilla pour que Facebook protège efficacement les informations qu’il détient sur nous tous :

Mise à jour du jeudi 22 mars :

Facebook nous a contactés pour discuter de la façon dont nous avons caractérisé leurs paramètres et pour nous dire que notre déclaration originale a surestimé la portée du partage de données avec les développeurs d’applications. Ce que nous avons décrit est une caractérisation précise de ce qui apparaît dans les paramètres de Facebook.

Ce que Facebook nous a dit, c’est que ce que nous avons écrit ci-dessous n’est vrai que pour les applications tierces avant 2015. Encore une fois, cela n’est pas clair dans les paramètres affichés aux utilisateurs et nous pensons que cela doit être corrigé.

Si ce que Facebook nous a dit est exact, les utilisateurs de Facebook partagent moins de données avec les développeurs d’applications aujourd’hui. Nous prenons note que Facebook essaie de clarifier ces paramètres pour les utilisateurs. Nous apprécions le fait que Facebook dialogue avec les différents acteurs, et nous voulons voir un engagement supplémentaire pour apporter une plus grande transparence sur cette question.

Lire la suite

page 2 de 2 -