BULAC : salle de lectureLe 29 janvier à Paris, l’association des bibliothécaires de France organise à Paris une journée d’étude intitulée « (Auto)-censure et surveillance de masse, quels impacts pour les bibliothèques ? »

Le programme est alléchant. En plus de l’intervention de bibliothécaires, la parole sera donnée à un journaliste d’investigation au Monde, un ancien chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE, un représentant de la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR), une directrice à la CNIL, un représentant de La Quadrature du Net et un membre du projet Tor.

Tristan Nitot, fondateur de l’association Mozilla Europe et ancien directeur de Mozilla France, est aussi de la partie pour évoquer les alternatives face à la surveillance de masse.

La journée sera animée par Marc Rees, rédacteur en chef de Next INpact.