mercredi 24 octobre 2018

Votre engagement est nécessaire pour préserver un Internet ouvert

Avec une audience mondiale exceptionnelle et un profond respect pour la vie privée de ses soutiens, Mozilla lutte chaque jour pour préserver un Internet ouvert, sûr, inclusif et décentralisé. Vos contributions alimentent ce mouvement mondial. Ferez-vous un don aujourd’hui ?

Oui, je fais un don.

Bonjour,

Vous avez sans doute remarqué récemment que les choses ne sont pas vraiment idylliques en ce qui concerne Internet.

Les grandes entreprises souhaitent contrôler notre accès au Web. La désinformation rend de plus en plus difficile notre recherche de la vérité. Les discours haineux visent à faire taire la créativité. Les fuites de données massives sont devenues tellement courantes qu’elles ne sont presque plus mentionnées dans l’actualité.

Avec votre aide, Mozilla se bat partout dans le monde pour contrer ces tendances et préserver l’Internet ouvert sur lequel nous comptons tous. Notre poids nous procure une influence internationale, nous accordons beaucoup d’importance à la protection de la vie privée de nos soutiens et notre longue tradition de lutte pour un Internet ouvert et sain signifie que nous pouvons attirer les meilleurs talents à se joindre à notre combat.

Mais nous ne pouvons y arriver sans votre soutien financier. Accepteriez-vous de faire un don généreux à la fondation Mozilla ?

Faire un don

Nous avons remporté quelques victoires cette année, mais, avec votre générosité, nous pourrions en faire beaucoup plus :

  • Lancer toujours plus de campagnes de sensibilisation percutantes, à l’image de notre récente campagne visant à empêcher Facebook d’utiliser les numéros de téléphone communiqués à des fins de sécurité pour vous distribuer de la publicité ciblée.
  • Aider financièrement et dans le monde entier encore plus de boursiers Mozilla à travailler sur des projets à long terme et dans l’intérêt de tous, tels qu’une série de nouvelles mesures pour inciter les responsables de traitement de données à adopter de meilleures protections de la vie privée, ou encore des techniques de détection et de contrôle pour aider à mettre un terme aux campagnes de désinformation sur Internet.
  • Poursuivre la publication de travaux de recherche précurseurs et de guides de consommation qui influencent le marché, comme le Bulletin de santé d’Internet et notre guide d’achat « Vie privée non fournie ».

Mieux encore, grâce aux royalties versées par Mozilla Corporation, votre don servira directement à étendre la portée de nos programmes.

Faire un don

Nous avons hâte de poursuivre le combat en 2019. Mozilla sera toujours là pour vous permettre de garder le contrôle de votre vie numérique et pour influencer l’avenir du Web dans l’intérêt de tous. Mais nous ne pouvons rien faire sans votre soutien, alors j’espère pouvoir compter sur votre don.

Merci d’avance,

Ashley Boyd
Vice-présidente, Advocacy
Fondation Mozilla

P.-S. : Si chaque personne qui lit ce message acceptait de faire un don équivalent au prix d’un café ou deux, nous atteindrions l’objectif de cette collecte de fonds en quelques heures à peine.


Traduit par la communauté Mozilla francophone

samedi 20 octobre 2018

Mozilla : Nous remportons des victoires, mais nous avons besoin de votre aide

Bonjour, Plus tôt aujourd’hui*, nous avons communiqué notre nouvelle stratégie à tous nos donateurs et je voulais également vous en faire part. J’espère que vous y jetterez un œil et que, si notre travail vous inspire, vous envisagerez d’aller plus loin et de contribuer financièrement à la  […]

Lire la suite

jeudi 18 octobre 2018

Facebook sent la menace !

Bonjour. En seulement quelques jours, plus de 20 000 personnes ont signé une pétition pour demander à Facebook de cesser immédiatement d’utiliser pour de la publicité ciblée les numéros de téléphone communiqués pour l’authentification à deux facteurs. Facebook sent la menace, et la pression de gens  […]

Lire la suite

lundi 8 octobre 2018

Facebook a encore frappé – mobilisons-nous !

Chers amis, Facebook vient de le reconnaître : les numéros de téléphone communiqués par ses utilisateurs pour sécuriser leur compte ont aussi été utilisés pour faire du ciblage publicitaire. Facebook affaiblit ainsi (une fois encore) la confiance que les utilisateurs lui accordent. Néanmoins, il ne  […]

Lire la suite

mercredi 12 septembre 2018

Mozilla réagit au vote du Parlement européen approuvant la réforme du droit d'auteur

Vote du Parlement européen sur la directive copyrightPar Raegan MacDonald sur le blog Open Policy & Advocacy de Mozilla

Aujourd’hui est un triste jour pour Internet en Europe. Les législateurs siégeant au Parlement européen viennent de voter pour tourner le dos aux principes clés sur lesquels Internet a été construit : l’ouverture, la décentralisation et la collaboration.

Lire la suite

mardi 11 septembre 2018

Réforme européenne du droit d'auteur : les faits

copyright et EuropeRaegan MacDonald et Owen Bennett sur le blog Open Policy & Advocacy de Mozilla

Mercredi 12 septembre, les députés européens vont procéder à un vote décisif sur les nouvelles règles en matière de droit d’auteur qui pourrait fondamentalement abîmer Internet en Europe. En cas d’adoption, les nouvelles règles obligeraient les services en ligne à surveiller et filtrer universellement les contenus que les utilisateurs publient en ligne. Avant le vote, nous souhaitons mettre les faits au clair et expliquer exactement ce que ces nouvelles règles signifieront pour l’ouverture et la décentralisation en Europe.

Lire la suite

lundi 13 août 2018

Libertés numériques : les 7 grands changements de cette année

Fin juin, Kevin Fann, sur le blog Internet Citizen de Mozilla, a publié un bilan toujours d’actualité que la communauté a traduit et que nous publions aujourd’hui.

Alors que l’on est à mi-chemin de 2018, voici notre liste des questions relatives à Internet que nous considérons comme les plus importantes et qui ont les implications les plus larges pour la neutralité du Net, la vie privée, le droit d’auteur et la cybersécurité.

Ces questions sont discutées en justice et font l’objet de votes et de controverses à travers le monde. Elles affectent directement votre vie quotidienne et la façon dont vous accédez à un Web ouvert, accessible et qui vous profite.

Lire la suite

dimanche 22 juillet 2018

Mark Surman, directeur de la fondation Mozilla, fait le point

Bonjour, Je vous contacte, parce que, sans vous, Mozilla ne pourrait pas mener sa mission à bien. Grâce à votre générosité, nous avons déjà pu atteindre certains des objectifs que nous nous étions fixés cette année (et elle n’a pas été de tout repos jusqu’ici !) Le mois dernier, nos employés se  […]

Lire la suite

jeudi 19 juillet 2018

Concurrence : réaction de Mozilla à la sanction de Google pour Android par la Commission européenne

courseHier, la Commission européenne a infligé une sanction pécuniaire record de 4,34 milliards d’euros à Google pour des pratiques anticoncurrentielles illégales dans l’Union concernant les appareils mobiles Android en vue de renforcer la position dominante de son moteur de recherche.

La mission de Mozilla qui est de s’assurer qu’Internet demeure une ressource publique, ouverte et accessible à tous lui aurait déjà donné qualité pour se prononcer sur cette affaire. Mais Mozilla édite aussi un navigateur web directement touché par les pratiques dénoncées. En effet, Firefox, qui a une part de marché minime sur mobile, est un concurrent direct du navigateur Chrome de Google dont la préinstallation forcée est considérée comme une restriction illégale par Bruxelles.

Lire la suite

samedi 14 juillet 2018

Contenus illégaux : Mozilla rappelle les principes fondamentaux

LEGAL ILLEGALpar Owen Bennett sur le blog Open Policy & Advocacy de Mozilla

À la recherche de solutions politiques durables et progressives pour les contenus illégaux en Europe

Comme nous l’avons blogué précédemment, les législateurs au sein de l’Union européenne réfléchissent intensément au problème des contenus illégaux et préjudiciables sur Internet et veulent savoir si les mécanismes qui existent pour s’attaquer à ces phénomènes fonctionnent bien. Dans ce contexte, nous venons de déposer des commentaires auprès de la Commission européenne dans lesquels nous abordons certains problèmes clés sur la façon de lutter contre les contenus illégaux au sein d’un cadre de droits et d’un écosystème protecteur.

Lire la suite

vendredi 6 juillet 2018

La mobilisation paie : le Parlement européen discutera la directive droit d'auteur

28 drapeaux des États membres de l'Union européenne et le drapeau européen Ce jeudi 5 juillet est encore à marquer d’une pierre blanche dans l’agenda des citoyens européens qui grâce à leur mobilisation ont une nouvelle fois réussi à obtenir le rejet d’une réglementation contraire à leurs intérêts et menaçant leurs libertés.

Malgré le lobbying massif des ayants droit et de leurs soutiens qui avaient réussi à faire passer leur projet liberticide en commission, le Parlement européen a refusé de ne pas discuter cette profonde réforme du droit d’auteur. Les parlementaires ne se sont pas laissé berner par les éléments de langage des partisans du projet de directive soumis au vote qui voulaient discréditer les associations de défense des libertés accusées d’être des faux-nez des GAFA et les citoyens faisant connaître leur avis à leurs représentants des harceleurs.

Raegan MacDonald, représentante de Mozilla à Bruxelles, a rédigé ce court billet pour l’occasion :

Lire la suite

mercredi 27 juin 2018

Dernière occasion d’empêcher les filtres de contenus en Europe

FREEDOMNous nous étions mobilisés pour empêcher l’adoption par la commission des affaires juridiques JURI du Parlement européen de dangereuses mesures, à des nombreux égards, au sein de la réforme du droit d’auteur dans l’UE. Nous avons été déçus.

Mais la lutte continue et il est encore possible de faire pression sur les députés européens qui auront à se prononcer début juillet en séance plénière sur le projet de directive comprenant les dispositions liberticides adoptées par la commission. Agissons !

Lire la suite

dimanche 24 juin 2018

Directive droit d'auteur : la lutte continue

Lara #SaveYourInternetpar Raegan MacDonald, 22 juin 2018

Le Parlement adopte une dangereuse proposition sur le droit d’auteur – mais la bataille continue

Le 20 juin, la commission des affaires juridiques du Parlement européen (JURI) a approuvé son rapport sur la directive relative au droit d’auteur, propulsant la très controversée et dangereuse réforme du droit d’auteur dans sa phase finale.

Voici une déclaration de Raegan MacDonald, directrice des politiques publiques pour l’UE de Mozilla :

Lire la suite

vendredi 15 juin 2018

URGENT : droit d’auteur en Europe

Par l’intermédiaire de la réglementation du droit d’auteur, les ayants droit essaient de faire passer des législations qui ont pour objet ou pour effet de fragiliser nos libertés. Cette fois, c’est devant le Parlement européen qu’une dangereuse manche va se jouer et dont pourraient dépendre la créativité et nos libertés sur Internet. Avec Mozilla, faites passer le message à nos eurodéputés :

Lire la suite

mercredi 30 mai 2018

Rapport de l’ARCEP : la « neutralité des terminaux » et l’internet ouvert

Lire en anglais

Les faits

En février 2018, l’ARCEP (l’Autorité française de régulation des communications électroniques et des postes) a fait paraître un rapport indiquant que les restrictions pesant sur les appareils de type smartphones, tablettes, ordinateurs, etc., les navigateurs et les systèmes d’exploitation (ci-après appelés « terminaux ») pourraient constituer le maillon faible de l’internet ouvert. En mars 2018, le BEREC (l’organe des régulateurs européens des communications électroniques) a, à son tour, publié un rapport portant sur la manière dont ces terminaux peuvent influencer les choix des utilisateurs, signalant l’intérêt, pour les fournisseurs dotés de pouvoir de marché suffisant, à « favoriser une utilisation moins ouverte d’Internet ».

Ni les fabricants d’appareils ni les éditeurs de systèmes d’exploitation et de magasins d’applications ne devraient être en mesure d’abuser de leur position privilégiée de « contrôleurs d’accès » pour fausser la donne à leur bénéfice, notamment en avantageant leurs contenus au détriment de ceux de leurs concurrents. Pourtant, les moyens employés pour ce faire seraient multiples. Le rapport de l’ARCEP en liste quelques-uns : restriction des fonctionnalités de l’appareil et des interfaces de programmation, incitations biaisées à renoncer aux magasins d’applications alternatifs, absence de transparence dans les classements de ces mêmes magasins d’applications… En réaction à ces problématiques, le présent article de blog se propose d’ébaucher quelques principes de base à respecter et de passer en revue les mesures réglementaires envisagées par l’ARCEP afin de remédier au problème.

Dans l’ensemble, nous sommes d’avis que :

  • Toute application doit pouvoir remplacer pleinement une application préinstallée par défaut ;
  • Les utilisateurs doivent être informés des risques liés aux données privées dès lors qu’ils téléchargent des applications provenant de magasins d’applications alternatifs. Afin de permettre aux utilisateurs de choisir librement, toutefois, on privilégiera non pas des avertissements standards génériques, mais des mises en garde spécifiques ;
  • En ce qui concerne le classement des magasins d’applications, une certaine transparence, essentielle au maintien de l’équité parmi les parties prenantes, est de mise. En revanche, une politique de « transparence algorithmique » à tout crin pourrait se révéler néfaste ;
  • En ce qui concerne les services de contenus, l’accès aux fonctionnalités des terminaux ou des interfaces de programmation n’a pas à être soumis à des restrictions imposées par les fournisseurs auxquels elles profitent. L’accès aux contenus alternatifs n’a pas à être limité.

Lire la suite

vendredi 25 mai 2018

13 choses à savoir sur le RGPD

M.J. Kelly, le 23 mai 2018

Votre boîte de réception s’est-elle remplie de courriels de mise à jour de politiques de confidentialité ? On dirait que tous les services, applis ou abonnements auxquels j’ai souscrit (y compris quelques-uns que j’avais oubliés) m’en envoient. Et la raison en est que ce vendredi 25 mai 2018, une nouvelle législation entre en vigueur en Europe : le règlement général sur la protection des données ou « RGPD ». Si vous ne savez pas ce que cela signifie ou comment il va vous affecter, lisez ce qui suit.

Lire la suite

samedi 19 mai 2018

L'audition de Mark Zuckerberg devant le Parlement européen doit être publique

Web Nous avons progressé en matière de protection de la vie privée par le réseau omniscient mondial, mais il y a loin de la coupe aux lèvres avec Facebook. Cette semaine, Mozilla vous demande de faire pression sur Facebook pour que les espoirs nés des annonces récentes ne soient pas douchés. Nous vous reproduisons les courriels envoyés aux personnes inscrites à la lettre de Mozilla :

Lire la suite

samedi 5 mai 2018

Mozilla publie des recommandations sur la divulgation des vulnérabilités par les gouvernements en Europe

Main Europe cadenasOwen Bennett, le 24 avril 2018

Comme nous l’avons déjà discuté à de multiples reprises, des processus efficaces d’examen de divulgation de vulnérabilités des gouvernements peuvent grandement améliorer la cybersécurité de ces derniers, ainsi que celle des citoyens et des entreprises, et aident à réduire les risques dans un paysage de la cybersécurité de plus en plus vaste. En Europe, l’Union européenne est en train de discuter d’une nouvelle proposition de législation pour améliorer la cybersécurité pour toute l’Union : le « règlement UE sur la cybersécurité ». Dans ce contexte, nous venons de publier nos recommandations de politique pour les législateurs, dans lequel nous appelons l’Union européenne à saisir l’opportunité de mettre en place une norme globale sur la divulgation de vulnérabilité des gouvernements.

En particulier, nos recommandations de politique pour les législateurs se concentrent principalement sur les éléments de la proposition de loi qui concernent le mandat amélioré pour l’ENISA (l’Agence de l’Union européenne pour la cybersécurité), à savoir les articles 3 à 11. Nous recommandons aux colégislateurs d’inclure dans les responsabilités de l’ENISA réformée une mission d’aide aux États membres pour établir et mettre en œuvre des politiques et pratiques pour la gestion responsable et la divulgation coordonnée des vulnérabilités des produits et services TIC non portées à la connaissance du public.

En tant qu’éditeur d’un des navigateurs les plus populaires au monde, il est essentiel pour nous que les vulnérabilités dans notre logiciel soient rapidement identifiées et corrigées. Dit simplement, la sûreté et la sécurité de nos utilisateurs et utilisatrices en dépend. Plus généralement, comme en témoignent les récentes cyberattaques Petya et WannCry, les vulnérabilités peuvent être exploitées par des cybercriminels pour causer de sérieux dommages aux citoyens et citoyennes, aux entreprises, aux services publics et aux gouvernements.

Lire la suite

mercredi 2 mai 2018

La fondation Mozilla a d'ambitieux projets et a besoin de votre aide

Le débat évolue. Les internautes sont de plus en plus conscients de la manière dont les grandes entreprises utilisent leurs données personnelles. Pouvez-vous faire un don pour aider Mozilla à se battre pour un Internet plus sain, où la vie privée est incluse par défaut et où vous avez plus de  […]

Lire la suite

jeudi 19 avril 2018

Mark Zuckerberg devant le Parlement européen !

Web Nous en sommes déjà à la 3ᵉ pétition initiée par Mozilla que nous relayons sur fond d’affaire Cambridge Analytica. La 1re demandait à Facebook de changer les permissions accordées aux applications afin que la vie privée des utilisateurs soit protégée par défaut. La 2de exigeait également de Facebook qu’il cesse par défaut le pistage entre les sites.

Depuis quelques jours, Mozilla demande au PDG de Facebook Mark Zuckerberg, qui a répondu lors de deux séances aux questions des membres du Congrès des États-Unis, de venir également devant le Parlement européen. Nous espérons que vous allez signer la pétition et la diffuser sur vos réseaux pour que Mark Zuckerberg réponde aux eurodéputés.

Lire la suite

- page 1 de 3